French (Fr)English (United Kingdom)

PASCAL ALLIO

Après avoir dansé pour Andy  Degroat et Mickael O'Rourke, Pascal Allio rejoint Christine Bastin en 1988 et l’accompagne dans toutes ses créations jusqu’en  2004. En 1990, Pascal Allio est lauréat du grand Prix du IVe concours international de danse contemporaine de la ville de Paris. Parallèlement il danse pour Daniel Larrieu de 1992 à 1995 et pour Charles Cré-Ange et Christie Lehuedé de 1997 à 2000. De 1992 à 2000, il reprend l'Ascète de San Clémente et la Vierge Marie, de Jean Gaudin. En 1997, au Festival d'Avignon, dans le cadre du "Vif du sujet", Jean Gaudin lui dédie un solo, L'ingénu. En 2001 à 2002, il intègre les Soirées Privées avec la complicité de l'équipe et participe à la pièce Créature. En 2003, la rencontre avec le metteur en scène Alexis Armengol et la chanteuse  Claire Dit Terzi l'amène à participer  à la création Iku en tant que collaborateur chorégraphique et interprète.

En 2006, Pascal Allio entreprend sa première création, en tant que concepteur, chorégraphe et interprète : Visa Game, réalisée avec Cosmin Manolescu, suite à seize ans d’échanges avec la Roumanie. En 2007, il interprète Excite d’Annabelle Bonnéry, Kyrielle 3 de Jacques Fargearel et son équipe puis participe à la création hors les murs du duo Camera Lucida d’Eric Senen. En 2008-2009, il collabore à la  création de Fleurs sanglantes de Serge Ambert. Parallèlement, il retrouve l’équipe artistique de Jean Gaudin et du réalisateur Mohamad Yaqubi sur le tournage du film The underground journey.2009-2010, Il met en place en tant que chorégraphe sa deuxième pièce, L’interprète ou témoin de l’intime…, en collaborant avec C. Bastin, J. Gaudin, D. Larrieu, D. Mabileau, D. Brunet, M. Piéra et Didier Cousin, comédien.

En 2011-2012, il continue son parcours d’interprète avec la création de Philippe Lafeuille Cendrillon Ballet recyclé. Depuis 1990 il développe des formations auprès des professionnels et des amateurs en France et à l’étranger. Il assure le suivi des projets pédagogiques, travaille auprès de scolaires, et intervient dans les conservatoires et les écoles de danses par le biais de stages, de rencontres et d’ateliers.

KATHARINA BADER

Après avoir suivi des études de danse classique à la John-Cranko-Ballettschule et à la Balletfachschule Ronecker-Beyer de Stuttgart, ainsi que des cours de danse contemporaine avec Peter Goss et Gigi Caciuleanu, mais également au Centre International de la Danse à Paris, Katharina Bader obtient une bourse d’études au CNDC d’Angers en 1986/88. Elle intègre ensuite le Théâtre Chorégraphique de Rennes puis la Monnaie Dance Group / Mark Morris à l'Opéra de Bruxelles - sa collaboration avec la Mark Morris Dance Group à New York se poursuivra jusqu'en 1997.

Elle obtient son diplôme d’Etat de professeur de danse en Danse Contemporaine en 1991. Elle participe aux cérémonies d'ouverture et fermeture des J.O. d’Albertville de 1992, chorégraphiées par Philippe Decouflé. La même année, le Ministère de la Culture lui accorde une bourse d’études pour New York qui lui permet de se perfectionner encore davantage au Merce Cunningham Studio et à la José Limon Foundation.

En 1995, elle danse dans King Arthur mis en scène par Graham Vick et dirigé par William Christie au Théâtre du Châtelet et au Royal Opera House de Londres. En 1998, elle intègre l’équipe de la Compagnie du Sillage avec la création Entre terre et ciel. Elle dansera également dans Assis au bord du monde (2003), Kyrielle 3.2.1 (2007) et De bric et de broc dans le bric à brac (2014). Jacques Fargearel lui offre à deux reprises le poste d’assistante chorégraphique : pour la pièce À Petits Pas (2011) et pour la pièce A Elle(s) seule(s), poste auquel elle est habituée depuis 1990 et l’oeuvre Rossini in Wildbad de Daniela Kurz. En plus de sa participation en tant qu’interprète, Katharina Bader intervient dans le cadre des actions de sensibilisation de la Compagnie. Elle anime également des cours techniques en France et à l’Etranger (Ballett Nürnberg, Cie Hervé Robbe, Cie Michèle Anne de Mey.) Parallèlement à ces activités dans la compagnie du Sillage, elle danse régulièrement pour la Compagnie Christine Bastin (Gueule de Loup en 1992, L’eau vive en 1998 ou encore Out of Brad en 2007) et y intervient également en tant que chargée d’interventions pédagogiques.

Katharina Bader a collaboré en tant qu’assistante chorégraphique sur de nombreux projets internationaux parmi lesquels : Mort à Venise, mis en scène par Yoshi Oida et chorégraphié par Daniela Kurz ; Le songe de Médée (reprise – chorégraphie d’Angelin Preljocaj) ou encore Aschenputtel chorégraphié par Daniela Kurz.

LAURENT BELOT

Après avoir suivi une formation au sein de l’Académie Internationale de Danse, Laurent Belot profite des apprentissages de Maître Zang Xiao Yan et acquière ainsi les bases des arts martiaux (KungFu WuShu et Taichi Chan). Laurent Belot a déjà dansé pour les compagnies de danse Jackson, Secret ok Moonwalk , avec laquelle il a percé en 2009, dans l’émission « La France a un incroyable talent » et Move and Art.

Il intervient également en tant que professeur de hip hop et assure des animations en arts martiaux.

Il intègre l’équipe de la Compagnie du Sillage en 2010 dans la pièce Ces deux-là !, un duo hip hop abordant la relation fraternelle et intervient en tant qu’assistant chorégraphique dans le cadre du projet politique de la ville « Tous ceux là ! ».


 

JAIME FLOR

Jaime Flor intègre en 1994 le CNDC d’Angers, où il suit de nombreux stages pluridisciplinaires (butô, kathakaliá, théâtre…). Durant son parcours professionnel, il participe à différentes créations chorégraphiques notamment pour Roland Petit, Christine et Gilles Schamber, Laura Scozzi, Catherine Dreyfus.

En 2002, Jacques Fargearel lui propose un rôle dans Assis au bord du Monde puis dans Aux Quatre Vents en 2005. En 2010, il intervient en tant qu’assistant chorégraphique sur le duo hip hop Ces deux-là !.

De plus, il participe à l’animation d’ateliers à visée pédagogique et au projet intergénérationnel « Tous ceux-là ». Actuellement, Jaime chorégraphie pour Emma Shapplin. Il collabore également avec la chorégraphe Véronique His et la Compagnie CFB 451 Christian & François Ben Aïm.

 

 

 

ISABELLE DAVID

Isabelle David est directrice artistique, danseuse et chorégraphe.

Isabelle a goûté l’air de Saint-Nazaire pour la première fois le 5 juin 1977.

Afin d’étudier la danse classique et contemporaine, elle entre au Conservatoire National de Région de Nantes avant de se perfectionner au Conservatoire National Supérieur de Paris et de peaufiner ses études en 1998 au Centre National de Danse Contemporaine d’Angers. Elle y découvre pour la première fois la danse en extérieur grâce aux ateliers de Juha Marsalo, dirigés dans un parc. Perchée dans un arbre, cette expérience la bouleverse et comprend que son intérêt est bien là : aller à la rencontre du public, sortir hors des murs du théâtre ou du studio de répétition, changer le rapport traditionnel aux spectateurs, se rapprocher du public, bousculer leurs habitudes pour venir surprendre leur quotidien.

Isabelle David a dansé avec Dominique Dupuy dans l’enceinte des locaux du CNDC d’Angers, emmenant les spectateurs à la découverte d’espaces inattendus. Puis avec Stephan Koplowitz, mettant en valeur cette ancienne industrie de charbon qui est Essen – Zollverein en Allemagne. Elle y rencontre Samir Akika avec qui ils créent Didjelli, pièce in situ tournée dans des piscines et jardins.
Isabelle David performe également dans des musées en Norvège, au musée de l’automate à Paris, au festival de rue d’Aurillac. Elle travaille avec les Gens d’Uterpan où les performances ont lieu dans les centres d’Art, les espaces verts, les gradins des théâtres (performances sauvages tenues secrètes, totalement imprévisibles), la Compagnie Nadja où elle intervient au sein d’un château à Angers et d’un vieux moulin remis en état de marche en Auvergne.

Depuis 2011, elle met  en place avec Art métisse tout un processus de recherche par rapport à la marche en ville et crée 100 PAS en 2013. En 2014 et 2015, voit le jour Viens, je t’emmène…, spectacle chorégraphique pour la petite enfance et leur famille. En 2015, Isabelle David danse dans A Elle(s) seule(s) avec la compagnie du Sillage. Elle mène en parallèle des actions de sensibilisations à la danse contemporaine par rapport au thème des spectacles d’Art métisse. Formatrice à l’IRTS, Isabelle David veut partager et faire connaitre son art au plus grand nombre.

MARC MARCHAND

Diplômé en 1989 de l’Ecole Nationale de Musique et de Danse de Grand et Petit Couronne, Marc Marchand a notamment suivi une formation au théâtre des Deux Rives ainsi qu’au Conservatoire National de région de Rouen. Il a également bénéficié de stages auprès de Philippe Genty, Nienke Reenorst, Meg Harper, Manuela Brivary ou encore Muriel Ferrarro.

Professeur à St Etienne du Rouvray pendant 7 ans, Marc Marchand enchaine de nombreux rôles depuis 1993 : danseur, marionnettiste, mais aussi comédien. Il travaille notamment avec Micheline Lelièvre (Zap et Miniatures d’azur, La cuisine etc, Jeddah), Ricardo Lopez Munoz  (Autopsie Faust),  Dominique Terrier (Histoire d’amour, Dom Juan) ou encore Sandra Martinez (My body is my home, De corps invisible, Chaque jour en grand secret)… . En 1997, c’est en tant que metteur en scène qu’il intervient sur la pièce Les Hommes sont bêtes, bêtes, bêtes d’après Georges Feydeau.

Marc Marchand intègre la compagnie du Sillage en 2011 dans le cadre du conte dansé A Petits Pas en tant que danseur-comédien. Par la suite, il est danseur interprète dans la pièce De Bric et de Broc dans le Bric-à-brac créée en 2014. Il assure également desateliers de sensibilisation et participe aux Classes Danse.

 

 

ANNE MINETTI

Après avoir suivi une formation en danse classique auprès de Sylvia Padovan à l’école de la Royal Academy of Dancing of London puis de Solange Golovine et Raymond Franchetti ou plus tard de Wayne Byars, Anne Minetti rencontre en 1984 Eric Senen, François Laroche-Valière, Hanz Zullig et Lucas Hoving, et se consacre à la danse contemporaine. Suite à sa participation dans plusieurs créations (Dromana Tree de Eric Senen, La Bayadère d’Andy Degroat et Michael O’Rourke ou encore Folie de Claude Brumachon), elle intègre le Centre Chorégraphique National de Nantes jusqu’en 1994 et obtient une dispense du Diplôme d’état de professeur de danse. Puis, elle travaille de manière occasionnelle avec Jean Gaudin et Christine Bastin.

De 1994 à 2001, engagée par Susanne Linke et Urs Dietrich comme danseuse au Bremer Tanztheater (Allemagne), elle présente, lors d`une soirée « Jeunes chorégraphes », sa première pièce et continue dès lors sa recherche chorégraphique en parallèle avec son travail d’interprète. Elle est en 1996, l’un des membres fondateurs du collectif Steptext dance project (Allemagne) dirigé par Helge Letonja et Günter Grollitsch en tant qu’interprète, chorégraphe puis, depuis 2010, collaboratrice du chorégraphe Augusto Jaramillo pour ses projets avec de jeunes artistes.

De 2000 à 2005, elle explore l’univers du théâtre pour enfants et adolescents dans la troupe Moks (Allemagne), où elle est danseuse et comédienne dans trois pièces créées par Wilfried van Poppel. En 2004, elle intègre la Compagnie du Sillage pour la pièce Aux Quatre Vents et sera également retenue pour un rôle dans Kyrielle 3.2.1 (2007) et dans De bric et de broc dans le bric à brac (2014). Depuis 2006, elle est interprète d’Isabelle Magnin de la compagnie Grand Bal. Cette même année, elle ouvre une nouvelle porte en travaillant pour le spectacle de rue avec les compagnies KMK, Métalovoice sous la direction de Pascal Dores (pour la pièce Chemin de fer) puis Les anthropologues dirigée par Nicolas Soloy (interprète de L’Enfant de la nuit et de Land rue).Après avoir interprétée Madame Mustafà dans l’opéra L’Italienne à Alger (Pascal Verrot - Sandride Anglade - Pascaline Verrier), elle sera chorégraphe en 2012 de l’opéra Vanessa mis en scène par Bérénice Collet.

Elle a, depuis 1989, régulièrement et pour diverses compagnies, poursuivi des projets de sensibilisation et animé des stages en relation avec les productions en cours à l’attention des professionnels (danseurs, comédiens et chanteurs) mais également des enfants et des adolescents.


Nous contacter
Compagnie du Sillage
Jacques Fargearel
1 place du 8 mai 1945, 94310 Orly
tel : 09 82 48 42 04
port : 07 62 77 24 22

Informations légales
Compagnie du Sillage Jacques Fargearel
SIRET : 380 381 152 000 20
APE : 9001 Z
Suivez-nous !